FRANCOIS POMPON ( 1855 - 1933)

Biographie

Fils de menuisier, François Pompon est né en 1855 à Saulieu. Son père lui apprit son métier avant de lui permettre de poursuivre ses études à l'Ecole des beaux-arts de Dijon. Parallèlement, il travaille chez un marbrier de la région.

De petite taille, Pompon a un physique bien à lui, longues moustaches tombantes, sourcils épais surmontant un gros nez.

C'est à l'âge de vingt ans qu'il décide de quitter le Morvan, pour entrer à l'Ecole nationale des arts décoratifs de Paris. Il fait, alors, la rencontre de grands sculpteurs tels que Rodin. Pompon devient son praticien et par son intermédiaire, il fait la connaissance d'écrivains, d'intellectuels et d'autres artistes. En 1914, il s'oriente essentiellement vers la sculpture d'animaux et devient un éminent sculpteur animalier.

C'est à l'âge de soixante-six ans qu'il atteint son apogée artistique avec le vif succès remporté par l'un de ses chefs-d'oeuvre, L'Ours blanc, composition monumentale, exposée au Salon d'automne en 1921. Dès lors, il accomplit toutes sortes de statues d'animaux qu'il va au préalable étudier au Jardin des Plantes. Commandé par la ville de Paris, Le Taureau est la dernière oeuvre qu'il exécuta. Une réplique du Taureau est érigée en 1948 dans un square aménagé à l'entrée de la ville de Saulieu.

Le Muséum d'histoire naturelle de Paris créa un musée au nom de François Pompon. Celui-ci sera transféré plus tard au palais des Ducs de Bourgogne à Dijon. D'autre part, il existe aussi à Saulieu le musée régional François Pompon, installé dans l'ancien presbytère attenant à la basilique Saint-Andoche, bâtiment du XVIIème siècle, où tout un espace est réservé à plusieurs de ses oeuvres originales dont des bronzes, des marbres, des terres cuites, des moulages.

Il meurt en 1933 et est enterré derrière l'abside de l'église Saint-Saturnin à Saulieu.





← Liste des artistes