FERDINAND HODLER ( 1853-1918 )

FERDINAND HODLER ( 1853-1918 )


Biographie

Ferdinand Hodler (suisse, né le 14 mars 1853 à Berne – mort le 19 mai 1918 à Genève) est l’un des peintres les plus vénérés de Suisse. Il est connu pour son travail autobiographique et ses peintures sur l’histoire de la Suisse, mais également pour ses grandes contributions au mouvement moderniste. Né dans une famille modeste à Berne en 1853, Hodler gravit les échelons de la hiérarchie académique et devient l’un des plus grands peintres symbolistes de la fin du XIXe siècle. Son travail avec les sécessionnistes viennois suscite l’admiration d’artistes comme Gustav Klimt (autrichien, 1862-1918) et Egon Schiele (autrichien, 1890-1918).

Dans sa jeunesse, Hodler est apprenti pour Ferdinand Sommer (suisse, 1822-1901), spécialiste des peintures de souvenirs, cependant c’est son apprentissage avec Barthélemy Menn (suisse, 1815-1893) à Genève entre 1872 et 1877 qui lui apporte son éducation artistique et l’introduit à la peinture française. Plus tard, le travail de Hodler est fortement influencé par le réalisme de Gustave Courbet (français, 1819-1877). En 1881, Hodler présente la pièce The Angry One à la Société Nationale des Beaux Arts. Il expose principalement à Genève et sa première exposition solo a lieu en 1885. La nature réaliste de la mort associée au symbolisme mythique se retrouve dans une partie de ses œuvres ultérieures et est incorporée dans la peinture phare La Nuit (1889).

En 1990, Hodler gagne une reconnaissance internationale lors de l’Exposition Universelle de Paris, où il reçoit une médaille d’or. Bien qu’Hodler reste relativement inconnu en-dehors de la Suisse, de l’Allemagne et de l’Autriche, de récentes expositions au Musée d’Orsay à Paris (2008) et à la Neue Galerie de New York (2012) lui apportent un succès international. L’artiste meurt le 19 mai 1918.





← Liste des artistes